1944 : Campagne des Ardennes

1944 : Campagne des Ardennes

On pourrait même dire, si on était méchants, que 1944 : Campagne des Ardennes ne fait que reprendre des éléments de D-Day en les transposant dans un nouveau contexte. On passe en effet du débarquement de Normandie à l'affrontement qui eut lieu durant l'hiver 1944 dans les Ardennes. De l'aveu des stratèges américains, ce fut d'ailleurs une des plus rudes batailles de son histoire que l'armée US ait eu à mener. Mais le joueur commencera en fait par contrôler les célèbres chars allemands Jagdpanther dans une première mission où il devra annihiler plusieurs tanks Churchill Mk. VII. Un objectif facile vu la puissance de feu de ces machines de guerre allemandes. Ensuite, on contrôle tour à tour les Alliés ou l'Axe dans des missions qui n'ont pas forcément de lien entre elles.

Test 1944 : Campagne des Ardennes PC - Screenshot 43La puissance des chars allemands en action.

Et c'est là l'un des points sur lequel on reste quelque peu déçu par le jeu. Après un D-Day très bien scénarisé, on se retrouve en présence d'un 1944 : Campagne des Ardennes manquant de fil conducteur entre les différentes missions du jeu. Le joueur a un petit sentiment de campagne un peu "décousue" qui est d'autant plus prononcé que les excellents briefings de D-Day ne sont ici plus présents. Les missions sont justes présentées par de courtes vidéos au ton sépias sans génie et qui sont de plus buggées au niveau de la gestion des ombres. Mouais... Autre manque dans ce jeu, il n'y a plus de vidéos de témoignages de vétérans comme dans D-Day et ça, c'est drôlement dommage car c'était vraiment une excellente idée qu'on aurait aimé voir reprise. En fait, le seul point fort de 1944 ce sont les nouvelles unités. Au nombre de 15, elles sont les bienvenues pour enrichir un peu le contenu. On retrouve entre autres le Nebelwefer, le SDK FZ 251 ou encore le Hummel.

Test 1944 : Campagne des Ardennes PC - Screenshot 44Les bombardements, ça fait très mal !

Côté gameplay, aucun changement notable n'est à signaler. Le jeu est toujours aussi tactique : il faut préserver les unités qu'on vous attribue au début des missions car vous ne pourrez pas en créer de nouvelles. D'ailleurs, vous ne pouvez pas non plus bâtir de bâtiment ou gérer des ressources. Le jeu se concentre donc sur la stratégie pure pendant les combats. Le problème, c'est que le pathfinding de vos unités laisse un peu à désirer. Dès lors que l'on tente de déplacer plusieurs véhicules simultanément c'est l'horreur : ils se gênent entre eux, changent de route pour tenter d'arriver à destination... C'est d'autant plus pénalisant que les missions de 1944 se déroulent surtout en ville ou dans des forêts enneigées. Conséquence : il y a beaucoup de bâtiments et d'arbres qui gênent d'autant plus la progression des véhicules. Heureusement, une pause active est présente et vous devrez en user et en abuser pour positionner correctement vos troupes et les déplacer de façon cohérente.

Test 1944 : Campagne des Ardennes PC - Screenshot 45Les unités ont un aspect un peu cubique, surtout l'infanterie.

Pour ce qui est de la réalisation, cela ne vaut presque pas la peine d'en parler car le moteur 3D utilisé est le même que pour D-Day ou que pour Afrika Korps VS Desert Rats et on peut dire qu'il commence à vieillir le bougre ! Côté multijoueur, il est possible de s'affronter sur (seulement) une dizaine de cartes dans trois modes de jeu très classiques : deathmatch, capture the flag et conquer (dans lequel il faut prendre position de tous les QG de la carte). Mais aucun mode escarmouche n'est présent dans le jeu et c'est bien dommage. Au final, 1944 : Campagne des Ardennes est d'une qualité un peu inférieure à D-Day. On espère néanmoins qu'une compilation regroupant les 3 jeux de la série verra le jour, cela pourrait constituer un pack très cohérent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site